La photographie accessible à tous !

La Sensibilité ISO, 1 des 3 piliers de l’exposition ! A quoi sert-elle ?

La Sensibilité ISO, 1 des 3 piliers de l’exposition ! A quoi sert-elle ?

La Sensibilité ISO, 1 des 3 piliers de l’exposition ! A quoi sert-elle ?

En photographie, L'exposition désigne la quantité totale de lumière reçue par la surface sensible (pellicule argentique ou capteur numérique) pendant la prise de vue.

Qu'est-ce que l'exposition et de quels éléments se compose t-elle ?les_3_piliers_de_lexposition

le_triangle_de_lexpositionIl y a 3 points essentiels à retenir sur l'exposition, ces 3 points forment ce que l'on appel "le triangle d'exposition".

Il est constitué de : l'ouverture (du diaphragme)la vitesse d'obturation (du rideau), et les iso (sensibilité du capteur à la lumière).

La principale chose à savoir et à retenir, c'est que ces trois points sont intimement liés. Modifier les réglages de l'un a une répercussion directe sur les deux autres. On appelle cela le phénomène de réciprocité ! Et je vais te montrer tout de suite comment cela fonctionne avec des exemples concrets et à la portée de tout le monde .

La maîtrise de leur utilisation est primordiale afin de développer tes fins talents de photographe !

A présent, nous allons apprendre ensemble, (enfin si tu le veux bien), comment réagissent ces trois points de manière simple et efficace.

onglet_sensibilite_iso

Qu'est-ce que la sensibilité ?
 
La sensibilité fait référence à la quantité de lumière requise pour exposer correctement une photo !
 
Que signifie le terme ISO ?
 
L'échelle ISO doit son nom à l'Organisation internationale de normalisation (International Organization for Standardization in english !) mais cela ne nous aide en rien pour la pratique mais au moins vous savez maintenant pourquoi on emploi ce drôle de terme !
 
Concrètement les ISO, ça sert à quoi ?
 
La sensibilité est l'un des nombreux réglages de ton appareil photo. Une faible sensibilité est fortement recommandée en cas de scène trop lumineuse tandis qu'une sensibilité élevée facilite la photographie en basse lumière, mais attention, car une haute sensibilité agit aussi sur le rendu de tes images et laissera apparaitre du bruit. L'image apparaît plus granuleuse, donc retiens que les ISO sont à manier avec souplesse et précaution !
 
Maintenant que tu en sais un peu plus sur la sensibilité et ses ISO, rentrons un peu plus dans les détails.
 
Tu dois savoir que la sensibilité s'exprime en indice ISO, ces valeurs peuvent aller de 50 à 6400 ISO. (Après, bien sûr, tout dépendra de l'appareil que tu possèdes, mon Nikon D7100 par exemple, commence à 100 ISO et termine à 6400 ISO)
 
  • Si la valeur ISO est grande, par exemple 6400 ISO, le capteur de ton appareil sera très sensible à la lumière. Une haute sensibilité signifie simplement que ton appareil a besoin de peu de lumière pour exposer correctement la photo. Cela s'avère très utile en cas de scène peu éclairée puisque cela évite de finir avec une photo sous exposée.
  • Si la valeur ISO est petite, par exemple 100 ISO, le capteur de ton appareil sera alors moins sensible à la lumière. Une basse sensibilité signifie qu'il faudra une grande quantité de lumière au moment de la prise de vue pour une exposition parfaite de tes photos. Cela devient intéressant et surtout nécessaire pour les prises de vue en pleine journée qui sont souvent trop lumineuses et qui terminent avec des photos surexposée.

Durant les 3 articles qui composent le cours sur l'exposition, j'aborde le principe de réciprocité.

Oui, ça y est, je ressors ma science mais je fais un peu ce que je veux, c'est mon blog ! 😉 (oups, je craque...)

Bref, reprenons, je te signalais donc plus haut que les 3 points qui forment le triangle de l'exposition (l'ouverture, la vitesse et les ISO) sont liés les uns aux autres.

Retiens que sur une photo exposée correctement, quand je modifie la valeur ISO, je dois répercuter mes réglages sur la vitesse et ou l'ouverture. Par exemple, quand je double l'indice ISO, c'est à dire quand je passe de ISO 100 à ISO 200 ou de ISO 200 à ISO 400, etc... je diminues de moitié la quantité de lumière nécessaire pour exposer correctement la photo et donc avoir le même rendu.

Si je passe de ISO 100 à ISO 200, pour conserver une photo avec la même exposition que dois je faire à ton avis ?

  1. Utiliser une ouverture deux fois plus petite ?
  2. Utiliser une vitesse deux fois plus rapide ?
  3. Aucune réponse ne convient !
  4. Je vois bien que tu essaies de m'embrouiller ?
  5. La réponse 5...

As-tu trouver la réponse ou donnes-tu ta langue au chat ?

Allez, je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps, comme tu l'as surement deviné, il n'y a pas une mais bien deux réponses possibles ! 🙂

  1. Soit je vais devoir utiliser une ouverture deux fois plus petite, pour que la lumière rentre en plus petite quantité au travers de mon objectif puisque mon capteur à ISO 200 est deux fois plus sensible qu'à ISO 100 et donc capte plus facilement la lumière.
  2. Soit je vais devoir utiliser une vitesse deux fois plus rapide, pour que la lumière qui rentre dans mon objectif vienne frapper mon capteur deux fois moins longtemps.

....CQFD !

(Blague à part, j'espère que ces explications sont assez claires pour toi, sans quoi, je t'invites à me poser des questions dans les commentaires)

Pour illustrer ce que je viens de te dire, voici un exemple chiffré et peut-être plus parlant.

Une photo sera identique qu'elle soit prise avec les critères :
 
ISO 100 - F2,8 - 1/1000 s
ou bien,
ISO 200 - F2,8 - 1/500 s
ou encore,
ISO 200 - F5,6 - 1/1000 s
 
Et rassures toi, pas besoin d'avoir fait MATH SUP pour comprendre ça, les choses deviennent un automatisme à force de pratiquer !

Encore une fois, (je sais j'insiste lourdement sur la chose), mais la meilleure façon de bien comprendre et d'assimiler tout ce que je viens de te dire, c'est de faire des essais par toi même en modifiant chacun des paramètres et d'y aller par petites touches et afin de voir par toi même les impactes et répercussions que cela a sur tes clichés. (Et saches que pour t'exercer le modèle importe peu, ça peut tout aussi bien être, ton chien, ton  chat, une courgette, comme ta belle mère...)

Apprends à faire des compromis (augmenter un peu l'ouverture, diminuer un peu la vitesse, augmenter un peu les ISO), plutôt que d'utiliser des solutions radicales (monter les ISO à fond au détriment de la qualité d'image, ou utiliser une ouverture maximale au détriment de la profondeur de champ, ou encore utiliser une vitesse trop lente au détriment de la netteté). Et gardes toujours à l'esprit que pour limiter la perte de qualité liée à la haute sensibilité, n'augmentes les ISO que si tu n'as pas d'autres choix !

Au-delà des considérations liées à l'exposition, et comme précisé en amont dans cet article, la sensibilité a un impact important sur la qualité de l'image : le fait d'augmenter la valeur ISO de ton appareil a pour conséquence d'augmenter le bruit. Concrètement, ceci se traduit par l'apparition de gros pixels parasites nuisant à la qualité et à la précision de ton image.

Exemple de deux sensibilités différentes :

montre_sensibilite_iso_100Photo prise à ISO 100 pour une qualité d'image optimale et sans perte. (Crédit photo, Xavier Mouton)

montre_sensibilite_iso_6400Photo prise à ISO 6400 sur laquelle on remarque une accentuation du grain et une perte de la qualité. (Crédit photo, Xavier Mouton)

Pour ma part et d'une manière générale je dépasse rarement les 400 ISO si je ne veux pas trop dégrader mon image et voir apparaitre trop de bruits et de grains sur mes clichés. Et quand les conditions deviennent trop complexes, je me tourne soit vers mon trépied, soit vers mon flash, voir même les deux ! 🙂

C'est ainsi que ce cours sur la sensibilité ISO se termine. J'espère qu'il aura su faire toute la lumière sur le sujet et faire de toi un expert en la matière. Et si tu ne l'as pas déjà fait, pour connaitre parfaitement le "triangle de l'exposition", je t'invites à te diriger vers les deux autres cours que je t'ai spécialement réservé, l'ouverture et les la vitesse.

Hey, si cet article a pu t'aider d'une façon ou d'une autre, ou si tout simplement tu as aimer la lecture de celui-ci, n'hésites pas à me laisser un commentaire pour me donner tes impressions ou me poser les questions qui te passent par la tête, j'y répondrais avec plaisir ! 😉

Tu peux aussi me rejoindre sur +FACEBOOK+ +INSTAGRAM+ +PINTEREST+ +TWITTER+ +GOOGLE+ +YOUTUBE+ Par le biais de ces réseaux sociaux nous aurons plus de faciliter à rester en contact ! 🙂

Penses à t'abandonner à ma NEWSLETTER si ce n'est pas déjà fait, je posterais d'autres articles, tutoriels, et vidéos (très prochainement) du même tonneau alors restes connecté !TPG_logo

A bientôt sur le blog TEAM-PHOTO-GRAPHE.com !

Laisser un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :